Reportage

Les défilés du massif cévenol

Les défilés du massif cévenol
Dans les Cévennes, grâce à André Gouzon, les territoires de chasse de l'Aigoual Nord sont d'une très grande richesses cynégétique © Julien Domingo

Immensités sauvages des Causses battus par les vents, falaises vertigineuses des gorges du Tarn et de la Jonte… nous voici au coeur d’un pays de résistance et d’authenticité, habité par des hommes épris de liberté et farouchement chasseurs.

Le 20 janvier 2015, à 67 ans, s’éteignait André Gouzon. Son nom ne vous dit peut-être rien, mais ici, des causses lozériens aux montagnes cévenoles, ce décès fit le bruit fracassant d’un chêne qui s’abat par un jour de tempête. André Gouzon, ingénieur agronome de renom, fin lettré, naturaliste chevronné, élu local, président du groupement d’intérêt cynégétique de l’Aigoual-Nord et de la société de chasse La Jontanelle, était avant tout un humaniste, un homme de coeur et de culture.

 Cet amoureux du cerf élaphe, capable de reconnaître chacun des animaux de son territoire par son raire, ses habitudes ou sa ramure, aimait à réciter des vers de Baudelaire, assis dans une forêt profonde juste avant l’heure du brame, ou à écouter le bruit du vent caressant la cime des hêtres, autant qu’à ferrailler avec les dirigeants du Parc national des Cévennes, toujours prompts, selon lui, à « surréglementer la vie des gens simples d’ici, qui n’ont pas besoin qu’on leur explique doctement comment il faut protéger aujourd’hui ce qu’ils ont su préserver depuis toujours ».

 Ce fascinant bonhomme, cet attachant personnage au savoir encyclopédique et à la sensibilité délicate, nous avait invités, quelques semaines avant son départ vers le terrain des chasses éternelles, à partager une journée dans son équipe de La Jontanelle, pour une battue de grand gibier aux allures de montería : cerfs, biches, chevreuils et sangliers en abondance.

 Située au sud de la Lozère, entre le Parc naturel régional des Grands Causses et le Parc national des Cévennes – avec lequel elle est en délicatesse – , la commune de Meyrueis se caractérise par une vaste surface ainsi qu’une grande diversité de paysages : vallées profondes et quasi inaccessibles, falaises abruptes, gorges vertigineuses, zones d’estives, champs cultivés, plateaux d’altitude s’étendant à perte de vue sous la houle changeante des nuages...Lire la suite...