Actualités

Alain Finkielkraut "Je refuse de considérer les chasseurs comme des ennemis de l'humanité"

Alain Finkielkraut "Je refuse de considérer les chasseurs comme des ennemis de l'humanité"
©Photo 12/Alamy

Afin d'alimenter le débat relatif au "grand moment d'introspection collective sur la condition animale" que nous vivons aujourd'hui, Alain Finkielkraut a eu l'excellente idée de regrouper, au sein d'un livre, neuf entretiens radiophoniques issus de son émission "Répliques" (France Culture) et consacrés aux animaux. Par la variété des regards portés sur le sujet et par la diversité des participants - penseurs, vétérinaires, éleveurs, romanciers, sociologues, etc. -, Des animaux et des hommes, lauréat du Prix François Sommer 2019, interroge avec force pertinence la relation que nous entretenons de nos jours avec les "bêtes", dussent-elles d'élevage ou domestiques, et mesure à la fois l'importance et les conséquences de la "nouvelle" sensibilité moderne à l'égard des animaux, sensibilité sur laquelle se fondent, notamment, les théoriciens de l'antispécisme et les mouvements de la libération animale. Le philosophe, dont l'épée d'académicien arbore une tête de vache normande, nous a reçus, chez lui, dans le VIe arrondissement de Paris.

 

 Entretien à lire page 60 dans Jours de Chasse n°75.